En suivant la côte: Larabastera

Nous nous sommes aperçus, lors de notre premier raid à Bilbao, que le métro allait très loin dans les villes avoisinantes. Elles ressemblent étrangement à des banlieues mais elles ne sont pas, ici, perçues en ces termes. Pour nous approcher d’une station, nous avons changé de « spot »et, c’est sur un parking, entre deux plages, que nous nous sommes posés, tels des papillons sur une fleur. 😀 

C’est de ce lieu que nous sommes partis pour un deuxième « raid », à pied et sans appareil photo, le temps étant trop incertain. Merci à mon téléphone portable pour les clichés que voici.

Du classique à Bilbao.

 

 

A l’image des évangiles: un peu flou.

 

Le théâtre Ariaga

 

 

 

Toujours Bilbao, ou une ville banlieue..?!
encore une (énorme) touche de modernité

 

Écrit en basque et en espagnol

 

Portugalete, ville banlieue

 

L’ancienne gare

 

Le pont transbordeur.

 

 

 

One thought on “En suivant la côte: Larabastera”

  1. Cette fois-ci dieu vous a ouvert ses portes?! Très belle ville mais le temps à l’air pourri ! Des gros bisous à tous les deux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.