Salto de Castro de Alcanicès

Une visite aux alentours de Ricobayo me fait découvrir le Saut de Castro de Alcanicès. A vrai dire je comptais voir une rivière dans une gorge et tout ça dans un milieu sauvage et préservé. Tout faux, il y a bien la gorge et la rivière qui coule au milieu, mais quelqu’un nous a « gestionné  » le coin. C’est dans un friche industrielle que je me suis retrouvé. Ce n’est pas ce que je préfère dans la nature, mais à bien y réfléchir, la nature a gagné même si elle va mettre beaucoup de temps à recouvrir tout ça. Dans un futur lointain cela sera-t’il encore debout pour témoigner…?

 

Un endroit qui monte, qui monte…

 

…Et qui descend, qui descend…

 

La rivière en amont, avec tous les bâtiments abandonnés…

 

La rivière en aval avec la centrale hydroélectrique. Le Douro sert de frontière naturelle entre l’Espagne (à droite) et le Portugal…

 

Les immeubles abandonnés et ouverts donnent une image apocalyptique lorsqu’on se promène à côté, les vitres brisées, les portes cassées, les tags, ajoutent encore à l’ambiance…

 

Et pourtant dans un bras de la rivière, la vie grouille…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.