Carcassonne-La cité

 

Des objets, datant du néolithique ont étés découverts lors de fouilles dans le secteur, notamment des haches polies en néphrite (catégorie de jade), elles sont exposées au muséum de Toulouse.

Dans l’antiquité, Pline l’ ancien l’évoque dans la liste des colonies romaines, sous le nom de: Carcasum, les romains renforcent les fortifications existantes.

Au moyen age, elle devint tour à tour wisigothe puis musulmane et c’est Pépin le bref en 759 du calendrier julien qui reconquit la ville.

Au 12ème siècle, le catharisme y fit de nombreux adeptes qui subirent le feu de la croisade contre les albigeois. En 1209 La cité céda par manque d’eau et le vicomte Raimond- Roger Trencavel qui défendait les lieux mourut peu de temps après son emprisonnement. Après la tentative de révolte des carcassonnais menée par le fils du vicomte en 1240, Saint Louis chasse la population de la ville, et l’autorise à s’établir sur l’autre rive du fleuve : c’est la création d’une ville nouvelle créée en contrebas de la Cité de Carcassonne: la bastide St Louis…

L’histoire ne s’arrête pas là bien sur, mais ceci explique succinctement, le cheminement chronologique des deux villes…

 

 

One thought on “Carcassonne-La cité”

  1. Petite anecdote en passant : j’ai fait mon apprentissage de matelassier chez Maitre Macaire à Carcassonne. Constatant mon inculture concernant la Sublime Cité il me la fit visiter de font en comble toute une journée durant en plein cagnard ! …et ce jour là j’avais eu la bonne idée d’avoir chaussé des…santiags.!!!!! Quelques décennies plus tard je m’en souviens encore!
    A bientôt
    J.L Bernard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.